Pourquoi choisir une banque ?

  • Votre salaire et les avantages extra-légaux forment une rémunération globale. Chaque banque décide seule des avantages qu’elle accorde. Il peut s’agir d’une assurance-vie, d’une assurance-hospitalisation, d’une assurance-groupe, de chèques-repas, d’un ordinateur portable, d’un GSM, de frais de représentation, …
  • Vous aurez parfois aussi un certain nombre d’avantages sociaux, également différents selon la banque : un restaurant d’entreprise, des infrastructures sportives gratuites, des programmes anti-stress, des programmes d’échange internationaux, des activités pour les enfants durant les vacances scolaires ou d’une crèche, …
  • Le secteur financier tient à vous ménager un environnement de travail plaisant : les horaires flexibles, le télétravail et le crédit-temps sont autant de possibilités qui pourront vous être proposées dans de nombreuses banques. La banque entend ainsi vous aider à préserver un équilibre judicieux entre vie privée et professionnelle.
  • Outre les 20 jours de congé légaux et 10 jours fériés légaux, les banques vous offrent toute une série de jours de congé supplémentaires.
  • Vous bénéficierez d’une formation et d’un coaching suffisants. Il existe en outre de nombreuses possibilités d’avancement et la mobilité interne au niveau des emplois est favorisée. Cette variété stimule l’intérêt pour son travail !
  • Le secteur financier est en pleine mutation. Cela vous donnera des occasions de démontrer votre talent et d’évoluer !
  • Vous choisissez un secteur symbolique aux yeux de la société. Dans la vie quotidienne, on est en effet sans cesse amené à gérer son argent et ses finances. Intéressé de savoir ce qu’une banque fait exactement ? Cliquez ici !

Bien entendu, le secteur financier a également ses moins bons côtés. L’analyse SWOT met en évidence ses forces et opportunités, mais aussi ses faiblesses et les risques auxquels il est exposé :

Strengths :
Le secteur offre à son personnel des possibilités de développement dans un modèle d’entreprise en pleine évolution, ménageant un bon équilibre entre le travail et la vie privée.

Weaknesses :
Depuis la crise, les banquiers traînent derrière eux une mauvaise image et la conjoncture économique n’offre guère de perspectives en la matière. Les banques ont aussi des structures fort rigides, ce qui n’est pas toujours attirant pour les candidats potentiels.

Opportunities :
Les banques prêtent de plus en plus d’attention à l’aspect éthique et mettent en exergue leur rôle dans la société. Elles utilisent aussi très explicitement les nouvelles technologies dans le cadre de l’IT, des médias mobiles et sociaux.

Threats :
L’abondance de réglementations limite la liberté des collaborateurs bancaires. Des actions à court terme sont en outre nécessaires, la rentabilité étant mise sous pression. Ceci crée une incertitude concernant l’emploi et renforce la perception négative des banques. La concurrence croissante entre banques et non banques opérant sur le marché bancaire traditionnel peut par ailleurs saper la position du secteur financier sur le marché de l’emploi.